Frank McCourt : «Créer une vraie maison»

ven 02 nov à 18:00
Par 
OM
Vidéo © 
OM.net
Dans la deuxième partie de l’entretien exclusif accordé aux médias de l’OM, l’actionnaire majoritaire lève le voile sur les projets à l’Orange Vélodrome et ses alentours. Il se réjouit également de l’exploitation à venir par le club du stade.
Un projet à long terme

«Nous devons continuer à le rappeler. Et nous-mêmes continuer à travailler dur. Nous sommes ambitieux, nous avons un rêve, et nous nous donnons les moyens de le réaliser ! Cela, c'est Marseille ! Poursuivre notre rêve, être ambitieux dans nos idées. Ce ne sera pas une ligne droite : il y aura des hauts et des bas. C'est la vie !
Nous bâtissons quelque chose d'unique pour Marseille, ancré dans sa culture. Nos fans attendent de nous, qu'on gagne ou qu'on perde, de donner toujours le meilleur de nous-mêmes, d'être toujours à 100%. Est-ce qu'on a progressé ? De façon significative ? Le projet fonctionne-t-il ? Si oui, on peut s'en féliciter, mais ça ne signifie pas qu'on peut s'en contenter. Pourrait-on en faire plus, et plus vite ? Si non, on doit se demander pourquoi.
Jouer la finale de la Ligue Europa, quel rêve ! Mais notre objectif est la Ligue des Champions. Et tous les ans, si on peut. Nous devons nous concentrer sur cet objectif et garder le cap, avec nos armes, pour y parvenir. Nous devons faire preuve de beaucoup de détermination et viser le plus haut possible.»

Les supporters

«Il faut partager nos résultats. Dire à l'« OM Nation » ce que nous faisons et pourquoi nous le faisons. Il faut être transparent, montrer nos progrès. Regardez tout ce qui se passe ici : tous ces changements, cette énergie... Ne restons pas dans notre coin. Nous devons être très ouverts avec nos fans et leur parler tous les jours. Nous devons communiquer avec eux avec tous les outils disponibles aujourd'hui, le site internet, les réseaux sociaux, etc.
Il faut aussi que les fans participent et nous donnent leur avis ! Il faut de la transparence avec nos fans. De l'honnêteté. Si quelque chose ne va pas, on le reconnaît et on trouve une solution. On ne fait pas semblant. Et si quelque chose marche, on peut tous s'en féliciter. C'est l'idée de l'« OM Nation » : nous sommes tous les acteurs de notre projet. Ce n'est pas mon projet, ou celui d'un autre, ou même celui des employés du club. C'est notre projet, à tous.  Et en particulier celui des fans. D'ailleurs, quand on connaît le succés, on peut tous s'en réjouir et commencer à rêver ensemble !»

Les axes de développement de l’Orange Vélodrome

«L'un de nos objectifs a été de prendre le contrôle du Vélodrome et de ses alentours. Un club comme l'OM se doit de posséder son propre stade. Le Vélodrome est incroyable, c'est un stade fantastique. Mais il y manque l'identité de l'OM !
Nous sommes parvenus à un accord et nous sommes dans la phase finale de négociation. Nous pourrons prochainement améliorer nos services, notamment l'accueil des fans. Nous aimerions faire en sorte que les fans se sentent chez eux, qu'ils aient envie de venir plus souvent. D'une part pour découvrir la grande histoire de l'OM, et d'autre part pour apprendre et se divertir. Nous souhaiterions attirer de nouveaux fans aussi.
J'aimerais construire un lieu de rencontre pour les fans de l'OM. Un endroit où les gens viennent et s'engagent, participent à la vie du club. Nos actions sociétales pourraient y prendre vie. Notre Fondation pourrait s'y implanter. Un endroit où les gens viennent rencontrer l'OM et connaître les projets que nous réalisons, notamment avec les Marseillais. Il peut s'agir de football, mais aussi d'éducation, d'art, de musique et de bien d'autres choses : l' « OM Nation » au sens large du terme.
Bien sûr, nous sommes avant tout un club de football, et notre objectif est de gagner. De gagner la Ligue des Champions ! Mais nous sommes aussi tous des Marseillais. Gardons donc les portes de notre institution ouvertes à tout le monde à Marseille, et même aux visiteurs de Marseille.»

Les avantages d’être chez soi à l’Orange Vélodrome

«À titre d'exemple, les jours de match, l'OM vient tout préparer, et quand c'est fini, tout le monde s'en va. Le Vélodrome reste vide le reste de la semaine... Imaginez que le stade est votre maison. Le bâtiment peut sûrement être très agréable... mais tant qu'on n'a pas emménagé, on n'est pas chez nous ! C'est ce que nous devons faire avec le Vélodrome : emménager ! Et pour de bon !
Les fans viendront alors pour vivre un moment spécial au cœur de l'OM ! Ce sera leur « maison », un endroit unique, que j'aime appeler « l'autre cathédrale » de Marseille ! Cela pourrait devenir une belle attraction pour accueillir les fans et leur faire découvrir le stade. Des visites guidées, pour leur montrer ce que les joueurs ressentent quand ils rentrent sur le terrain, etc. Tout deviendrait beaucoup plus concret.
Donner un accès privilégié à nos fans, les amener au bord du terrain. En fin de compte, le club vit grâce à eux. Je souhaite qu'ils viennent et qu'ils se sentent vraiment membres du club. Pas seulement le jour du match.»